[TEST] Rayman Origins

par

 

gg_GT6TK8_rayman-origins_00646501

PRÉSENTATION

L’un des héros les plus célèbres d’Ubisoft fait son retour avec ce titre nommé RAYMAN ORIGINS. Bien que très populaire la licence Rayman n’est maintenant plus connue que pour ses nombreux spin off (qui a dit les lapins crétins ?) que pour les aventures de son héros proprement dit. C’est donc avec un sentiment partagé que l’on aborde ce jeu puisqu’on est en droit de penser qu’il s’agit d’un énième truc commercial.  Mais contre toute attente, une fois la galette lancée, on se rend compte que ce titre est bien comme annoncé : un retour aux origines de ce qui a fait le succès de la licence : du fun, du rêve, du challenge bref tous les ingrédients d’un bon jeu.

 

SCÉNARIO

Pour ce qui est du scénario, il ne faut pas s’y éterniser, tout simplement parce qu’il n’est que prétexte à l’aventure. L’histoire raconte une petite querelle entre Rayman et ses amis contre les voisins de la Lande des Esprits Frappés. Et tout ça pourquoi ? Et bien parce que notre ami au grand nez et sa bande ronflaient trop fort…autant dire que c’est un peu léger et que même si le prétexte fait honneur à l’esprit loufoque du titre, on aurait aimé un minimum d’histoire agrémentée  de quelques cinématiques comiques par exemple. Malgré tout si le scénario ne nous fait pas sourire, (puisqu’inexistant) les animations des personnages et leur mimiques, l’univers complètement  barré, le feront à sa place.

 

GRAPHISME

Le jeu propose des graphismes HD, haut en couleur le tout dans un univers très riche et agréable à regarder. Chaque texture, chaque détail semble avoir été réfléchi et travaillé avec une attention particulière. On a, d’ailleurs, presque l’impression de se trouver dans un dessin animé. Animé oui c’est le cas car le décor est vivant, tout est y en mouvement et pourtant rien n’est de trop. Cela rappelle un peu l’extase que l’on avait lorsque l’on découvrait les décors de Donkey Kong Country sur Super Nes. L’UBIart Framework (outil qui a permis d’animer des illustrations dessinées à la main) fait des merveilles.  Et non seulement le jeu est beau mais en plus, on prend plaisir à découvrir chaque thématique de chaque monde visité. Bref du beau travail.
Outre l’aspect de l’univers vient s’ajouter celui du charachter design, et là c’est aussi une réussite. Chacun des personnages à un charme et une bizarrerie qui le rend comique et attachant. Que ce soit l’ennemi poisson qui se met à gonfler d’un coup, les moustiques en guise de vaisseaux, ou les amis de Rayman qui ont chacun leurs animations propres et dont en prendra plaisir à appuyer sur tous les boutons pour savoir quelle animation va se lancer. On  s’en amusera en le jetant contre un mur ou en l’aplatissant contre un mur,  ce qui provoquera un réel plaisir à incarner nos compagnons. Plus chaque personnage semble tout à fait en accord avec l’esprit voulu par le jeu, bref l’immersion est totale.

 

GAMEPLAY

RAYMAN ORIGINS est un jeu de plateforme classique dont le but est de terminer chaque niveau en récupérant le plus de « pièces » possible. Au début, les actions possibles sont vraiment basiques : sauter, courir, s’agripper et donner des baffes. Par la suite, après avoir secouru quelques fées, le gameplay va s’enrichir et l’on pourra alors nager, courir sur les murs, se faire petit pour passer dans des coins étroits… Les capacités que l’on gagne sont généralement en accord avec le monde dans lequel on se trouve et on les utilisera souvent pour finir les stages ou bien pour y récupérer l’ensemble des trésors qui y sont cachés. On saluera d’ailleurs la qualité du level design, qui permet de mettre en exergue l’utilisation de ces actions spéciales tout en rendant le tout intuitif et surtout amusant. Autre point important la difficulté du soft, qui est assez facile au début mais qui se corse à l’arrivée des derniers niveaux, ou bien lors de la course poursuite avec un coffre au trésor insaisissable (aaaah cette musique). Dans ces niveaux il faudra un timing parfait, voire une connaissance parfaite du stage, pour arriver à en venir  à bout. Mais le plaisir de jouer c’est aussi avoir un minimum de challenge, mais si cela vous semble trop compliqué en solo alors recrutez et partez à l’aventure à plusieurs.
En effet, RAYMAN ORIGINS propose également un mode de jeu qui se fait de plus en plus rare sur nos consoles actuelles (alors qu’il est pourtant bien fun) : le mode coopération jusqu’ à 4 joueurs sur la même console. D’ailleurs, il est aussi facile de rejoindre une partie que de la quitter et cela à tout moment. En multi-joueurs, le jeu prend une dimension supplémentaire, car oui il peut paraitre plus facile, parce qu’on pourra sauver nos coéquipiers mort en sautant sur leur bulle mortuaire, mais le fait est que chaque joueur peut se donner des baffes, se rebondir dessus, s’agripper à l’autre et tout cela donne au soft une ambiance délirante et jouissive.

 

 *******

AVIS PERSONNEL DU TESTEUR

RAYMAN ORIGINS est une très belle production artistique. Si on est amateur de jeu de plate-forme mêlant à la fois défis et fun, alors il ne faut pas passer à côté. L’univers y est totalement original  et amusant, en solo ou à plusieurs ce titre se laisse déguster  avec plaisir.  Michel Ancel est un grand nom du jeu vidéo et ce titre nous le prouve encore une fois.

 

[Test réalisé à partir de la version PS3]