[TEST] Top Spin 4

par

ps3_top_spin_32-640x250

HISTORIQUE et ATTENTE

Depuis son lancement en 2005, la série des TOP SPIN a toujours voulu se positionner comme la référence des simulations de tennis. Alors certes, on ne peut pas dire qu’il y est beaucoup de concurrence dans ce domaine, mais les développeurs se sont toujours attachés à faire progresser la licence de manière à affirmer leur volonté de rendre un jeu de plus en plus réaliste. Malgré tout, le public ayant eu un avis assez partagé pour TOP SPIN 3,  les nouveaux développeurs à savoir 2K Czech, étaient attendus au tournant par la communauté…

 

GAMEPLAY

Autant l’annoncer tout de suite, si vous abordez ce jeu en vous disant qu’il suffira de taper dans la balle sans réfléchir pour gagner, vous aller être surpris…En effet, dans cet opus la gestion du timing est très importante car c’est elle qui va conditionner la justesse, la précision et la puissance de votre frappe de balle. De ce fait, les échanges prennent une mesure tactique non négligeable, mais deviennent aussi plus réalistes. Pour réussir à scorer, il ne suffira pas d’appuyer simplement sur un bouton, mais bien réfléchir à un plan de jeu et être concentré sur les déplacements de son joueur. En effet, si l’on frappe soit trop tôt soit trop tard, le coup ne sera pas aussi précis et puissant qu’on le voulait, et pourra permettre à l’adversaire de nous agresser, ou bien on accumulera les fautes directes. A noter que des indicateurs (que l’on peut enlever) ont été intégrés au jeu pour aider le joueur à se familiariser avec ce gameplay. Du coup, la stratégie de l’essuie-glace par exemple, demande de la concentration sous peine de se faire surprendre ou de ne pas arriver à conclure le point. Par conséquent, TOP SPIN 4 demande de connaitre un minimum les points forts de son joueur et de son adversaire, et également d’arriver à maitriser toute la palette de coups offerts avant de pouvoir devenir une star. Tous ces aspects donnent l’impression de vivre de véritables matchs de tennis, la tension est au rendez-vous, et l’on se surprend à gérer nous même nos périodes de confiance où l’on réussit tout, puis les périodes de doutes où l’IA ne se privera pas pour nous en faire baver, bref c’est jouissif… Le plaisir du jeu vient également du fait que pour gagner un point il faut également savoir mettre en difficulté son adversaire par ses coups, mais aussi physiquement. Chaque joueur dispose d’une barre d’énergie qui évolue selon l’action, la durée des échanges et du match. Du coup, le gros bourrin peut se retrouver en difficulté devant un joueur endurant qui ramène tout, qui lui-même pourra être mis en difficulté par un volleyeur … en gros tout les styles de jeu ont leur chance. En parlant de volées, TOP SPIN 4 permet, en plus de toutes les autres variantes de service existantes, les services-volée, ce qui permettra au joueur de s’élancer vers le filet de suite après son service et de tenter de gagner le point rapidement. Cependant, le jeu au filet et surement le mécanisme du jeu le plus compliqué à maitriser, le joueur n’ayant que peu de temps pour juger de son timing de frappe. De plus, il n’est pas conseillé de marteler un bouton en espérant que cela permette de gagner le point, dans la plupart des cas cela se conclura par une volée molle, vous rendant vulnérable à un passing-shot. A moins que la bande du filet nous viennent en aide…mais ce genre de situation n’arrive que très rarement.

 

GRAPHISME

L’aspect graphique de TOP SPIN 4 est très satisfaisant. Dans l’ensemble, les joueurs sont très bien modélisés et les animations sont réussies. On retrouve chez certains leur manière de servir ou de frapper la balle ce qui accentue le coté réaliste du jeu. Par ailleurs, plus un joueur puisera dans ses réserves plus il aura les traits marqués, on pourra voir par exemple l’apparition de grosses gouttes de sueur sur le visage, ou alors le visage de notre joueur deviendra tout rouge. D’autre part, le déplacement des joueurs a été bien travaillé, on verra des pas chassés, des courses, des dérapages…On pourra tout de même regretter l’absence de certaines animations, comme le fait qu’un joueur fasse rebondir sa balle avant le service ou qu’il s’essuie avec une serviette entre deux services. De même, on notera l’incompréhensible absence des cérémonies de remises de trophées. Pour ce qui est des courts, ils sont variés et bien réalisés. La physique de balle n’est pas la même selon le terrain, il faudra donc s’y adapter.

 

LICENCE et MODES DE JEU

Plusieurs modes de jeu s’offrent à nous, parmi eux, l’Académie qui est un passage obligatoire pour connaitre et maitriser le gameplay de TOP SPIN 4. Ce mode est très bien fait, et le jeu est vraiment plus abordable, surtout lorsque l’on décide d’augmenté la difficulté, après s’y être entraîné.

Mais le mode le plus important reste le mode Carrière dans lequel, après avoir créé son joueur à l’aide d’un éditeur assez complet, on essaiera de faire de notre poulain une star du tennis mondial. Pour ce faire, rien de bien compliqué, chaque mois on a le droit de faire une séance d’entrainement ou de participer à un événement (match avec règle particulière ou de gala), et de participer à un tournoi. Au départ seuls les petits tournois sont accessibles mais plus on montera dans le classement, plus on pourra participer à des tournois de plus en plus célèbres. Après chaque match et selon le résultat, on gagne des points d’EXPérience qui nous permettront d’améliorer les attributs de notre joueur. A noter que l’on ne peut pas créer de joueur parfait, il faudra donc bien réfléchir quel attribut augmenté et ceci en fonction du style de jeu que l’on veut pratiquer. De plus, de temps à autres des coachs viendront proposer leur service, ce qui permettra d’augmenter certains attributs et d’améliorer certains coups. Les bonus apportés par un coach ne sont pas permanents puisque si l’on licencie un coach il reprendra ses bonus (et toc !)

Par ailleurs, un tout nouveau mode fait son apparition nommé « Roi du court » dans lequel jusqu’à 4 joueurs peuvent s’affronter sous forme de Tie Break. Le vainqueur du match affronte alors un autre joueur et le but est de rester le plus longtemps sur le terrain. Vous aurez toujours l’opportunité de réaliser des matchs d’exhibition en simple ou en double et le multi-joueurs est également de la partie, et vous pourrez tenter de devenir numéro 1 mondial virtuel en affrontant des adversaires du monde entier sous forme de vrai calendrier de l’ATP.

Le soft dispose également d’une compatibilité avec le Playstation Move. Après de longues heures de test, il s’est avéré que jouer avec l’accessoire ne présente pas forcément d’avantages mais ne desserre pas le jeu non plus. Il est peut être plus compliqué de varier son jeu (balle courte ou longue) mais dans l’ensemble le plaisir du jeu reste entier.

Malgré tout s’il y a bien une critique à émettre sur TOP SPIN 4 c’est celui du casting, on ne compte que 10 pros messieurs (Federer, Nadal, Djokovic, Murray, Roddick, Davydenko, Simon, Blake, Wawrinka et… Tomic (!!)) et 7 pros dames (S. Williams, Wozniacki, Ivanovic, Safina, Jankovic, Zvonareva et… Bouchard (!!)). Même si 8 légendes (Agassi, Sampras, Borg, Becker passé par les ultraviolets, Courier, Rafter, Chang et Lendl) viennent enrichir le panel de perso jouables, on regrette l’absence de plus de femmes et de stars actuels. Par ailleurs, lors de la carrière on jouera la plupart du temps contre des joueurs fictifs, ce qui nuit un peut à l’image réaliste que veut se donner le soft.

 

Avis personnel du testeur

Pour ma part, je pense que TOP SPIN 4 est vraiment un trés bon jeu, et que le coté réaliste que les développeurs ont voulu implémenter dans leur jeu est très bien réalisé, on croirait vraiment que c’est un match retransmis à la télévision. Malgré le casting un peu maigre en star, et des temps de chargement un peu long, c’est un jeu que je conseille à tous les fans de tennis.