[AVIS] Hunter X Hunter

par

 

hunter

HUNTER X HUNTER, c’est l’histoire d’un jeune garçon, Gon, qui n’a jamais connu ses parents biologiques et qui va passer l’examen des hunters pour débuter la recherche de son père (apparemment sa mère il s’en fout).

Gon vit dans un monde complétement inventé, dans lequel vivent 2 catégories de gens : des personnes comme vous et moi avec des moyens financiers et technologiques équivalents, et des personnes ne vivant que grâce à leur capacité à maîtriser le « nen ». C’est cette seconde catégorie qui compte le plus de représentant parmi les hunters.

Gon est clairement le héros principal du manga, mais l’auteur, Yoshihiro Togashi, nous fait rapidement découvrir plusieurs personnages. Il n’hésite pas à développer les protagonistes qui seront proches de Gon tout au long de son parcours. On découvrira une multitude de personnages charismatiques avec la possibilité de nous identifier à eux et de nous y attacher.

Concernant le rythme du manga, je trouve que les scènes de combat, d’entrainement et d’histoire, s’enchaînent de façon fluide, empêchant l’ennui lors de la lecture.

Pour finir sur l’histoire du manga, Yoshihiro Togashi nous emmène dans les 2 premiers tiers dans la formation de Gon. Je réduirais cette partie en 2 arcs principaux reprenant le passage de l’examen de Hunter, et ensuite la création « d’un monde dans le monde » où Gon se perfectionnera afin de devenir un véritable Hunter. Le dernier tiers de l’histoire sorti en relié est pour moi un peu plus décevant (car déjà entrecoupé d’arrêts de la part de l’auteur pour raison de santé). Néanmoins, sur une lecture en relié, l’arc reste très cohérent.

meethunterok

Pour le niveau visuel, les dessins sont parfois trop brouillons et peuvent gâcher l’histoire si vous avez du mal à rentrer dans cet univers. J’ai tendance à dire que l’auteur s’est focalisé sur l’histoire avant les dessins malgré quelque scènes cultes que je vous laisserai découvrir.

Je finirai en vous indiquant que le manga est toujours en cours en France et au Japon. Mais au rythme de sortie des chapitres, je ne suis pas sûr que le dernier arc se finira. En attendant, je vous conseille tout de même les 32 premiers tomes où vous aurez la possibilité de rentrer dans un nouvel univers, avec des personnages attachant et charismatiques.

Critique croisée par Opi                                                                                                                                                                    01/04/2015

C’est la première fois qu’on fait une critique croisée sur Gamespirits, alors je me dis que je peux prendre quelques lignes pour vous expliquer de quoi il retourne. On a dans l’idée de créer un forum gamespirits bientôt, et sur ce forum sera constituée la team de Gon, de zatax, de nunurs et de moi-même en fonction du testeur que vous préférez. Ces critiques croisées sont donc pour vous une façon simple de choisir votre team et pour nous la base des grandes guerres forumesques qui auront lieu entre les auteurs de ce site, le tout dans le plus vaste projet de chacun, tenter de conquérir le monde !

Nan en vrai, et passé ce paragraphe premiéravrilesque, on joue parfois aux mêmes jeux (et parfois même ensemble !) et on lit parfois les mêmes mangas (je vous avoue par contre n’avoir jamais lu les BDs étranges du dérangé confrère zatax). On fait parfois les mêmes choses donc mais on ne les vit pas forcément de la même façon, et on se dit que ça peut être intéressant de donner deux voire trois avis sur la même œuvre, avis qui seront parfois contradictoires (« bam ! bam ! ») mais le plus souvent complémentaires (« love, love »). On est comme ça chez Gamespirits, des bambamloveurs !

hunter2

Attaquons-nous au cœur du sujet : HxH. Je voudrais insister sur un point, l’originalité de l’œuvre.

On dit souvent que Hunter est un shonen intelligent, c’est tout à fait vrai. L’auteur prend le temps de créer des contextes complexes, des situations alambiquées, des dialogues fournis. Ça frôle parfois l’onanisme synaptique, mais le plus souvent c’est riche et fouillé et surtout ça change ! Même une simple balle aux prisonniers peut devenir terrain de jeu de tacticiens pointus.

Un autre truc qui change ce sont les personnages, j’irai plus loin que Gon (je parle de l’auteur du test que vous avez lu plus haut, ouais il embrouille tout avec son pseudo) en disant que dans certaines partie du manga, Gon (je parle ici du personnage de Yoshihiro Togashi, rhaa ça va finir par me faire sortir de mes Gon ça !), Gon donc… bon disons simplement que d’autres personnages prennent parfois une place de premier rang au cours de l’histoire. Ce quasi changement de personnage principal est vraiment bien foutu et bien amené, on n’est pas frustré par ça, c’est très fluide.

On retrouve cette fluidité dans le passage d’un arc à l’autre. Il est difficile de découper tout le début de l’histoire en sections distinctes tellement elles s’entremêlent les unes aux autres. On est entraîné de droite et de gauche, de zig en zag, et c’est vraiment plaisant de se faire ballotter par l’imagination de Togashi. C’est exactement l’inverse des îles de One Piece (manga que j’adore au demeurant) qui découpent bien proprement l’histoire en plusieurs arcs. Mais plus le scénario de HxH avance, moins cette originalité est présente.

Une originalité qui, elle, reste présente et qui s’accentue même au cours du manga c’est le dessin. Bon soyons clair et méchant, et crachons un peu dans la soupe, au début il n’est pas bon, après il est brouillon et enfin il est original, j’en rajoute vous vous imaginez bien, mais c’est vrai que parfois ça frôle le mal fait, le ni fait ni à faire même ! Mais d’autres fois c’est juste magique ! Et là j’en rajoute pas. Que ce soit dans les dessins eux-même, les angles de vue, la constitution des pages, ça peut être grandiose. Mais le plus original c’est la liberté que se permet de prendre Togashi, j’aurais milles exemples à vous citer mais je ne vous parlerai que d’un chapitre qui m’a marqué : toutes les pages sont dessinées du point de vue d’un aveugle. Alors quand on connaît le coté « fainéant du dessin » de l’auteur on peut se dire qu’il se fout de notre gueule, mais quand, en fait, on se rend compte que ce parti-pris est tout à fait en adéquation avec ce que le chapitre nous raconte, ça devient vraiment bien foutu, prenant et talentueux.

gpehunter

Comme d’hab, je finirai par le petit bémol : le fouillis de l’histoire et du dessin, quand il s’ajoute à celui de la parution, peut nous perdre un peu. Je prends, chaque fois, beaucoup de plaisir à relire plusieurs tomes d’affilée mais suivre chapitre par chapitre les derniers arcs, c’est pas toujours le top. C’est con à dire mais quand on a des indications sur où on va, bah on est moins perdu. Je ne sais pas ce que sera le One Piece, je ne savais pas non plus comment Naruto deviendrait Hokage, ni comment l’Anneau serait détruit, ni qui a tué Pamela Rose, mais je sais ce que les personnages de ces histoires cherchent à faire, c’est pas le cas dans Hunter x Hunter, ça a des bons côtés, mais au bout d’un moment on peut se dire fouillis + brouillon + bordel ça fait beaucoup. Bon ça ne m’empêche pas du tout de vous dire : Lisez Hunter ! Tout de suite ! C’est génial !

Ah nan en fait j’ai pas fini, un mot à propos de Yu Yu Hakusho, un précédent manga de Togashi qui se laisse lire ma foi : ça peut valoir le coup. Et un dernier mot sur les deux adaptations animées de Hunter. La première a été faîte autour de l’an deux mille et la seconde a commencé en 2011. Il existe de nombreux fans pour défendre la première adaptation, la musique notamment. Pour ma part je vous conseillerai tout de même de regarder la deuxième, le rythme est beaucoup plus rapide, rien que pour s’éviter les scènes à rallonge pour coller aux contraintes de diffusion japonaise ça vaut le coup. Je vous mets un trailer à l’américaine de cette deuxième adaptation.

 

 

PS : v’nez dans ma team bande d’ahuris !

PPS : A la relecture je me suis rendu compte d’un truc, Leolio dans Hunter ressemble vachement à notre nunurs, que ce soit physiquement ou psychologiquement d’ailleurs, faîtes lui remarquer dans les com de ses tests, il sera content ! Mouhaha !